Celui qui teste la vraie suite de Sonic – Sonic Mania

Sonic Mania – Sega
Testé sur: PC
Lancement: 29 Août 2017
Prix lancement : 19.99€

Retour au Bercail

SEYGAAAAAAAAAA!!! rien qu’en entendant ça un paquet d’entre vous ont un frisson nostalgique qui lui parcourt l’échine, chargé du même bien être que l’odeur du chocolat chaud de mamie .
C’était la Megadrive et la grande époque de SONIC. Ces dernières années, genre au moins 20 ans tout de même, Sonic est parti dans tous les sens, pour le meilleur (moi j’avais bien aimé Sonic Adventures et bien plus tard Sonic generations) mais surtout pour le pire. Sentant que le public perdait la foi en son héros, on a tenté un revival avec Sonic 4- Episode I et II mais bon …
Arrive maintenant Sonic Mania, et ceci est enfin la lettre d’amour et la leçon de gameplay et de level design tant attendue par les fans de la belle époque.
Sonic Mania est absolument renversant ! Il est donc bien plus qu’un shot de nostalgie et incarne la continuité de toute une époque pourtant révolue, comme si on revenait dans le passé avec les chiffres du loto !

Il y a des moments tellement magiques qu’ils vous donnent la nostalgie du présent.

Sonic Mania est tout d’abord un bouquet final de feu d’artifice en terme d’habillage graphique et sonore. Au premier coup d’oeil on est stupéfait par le respect du matériau d’origine, puis on remarque à quel point le décor est plus fouillé, les animations un peu partout, les nouvelles animations de nos héros qui sont plus naturelles, plus décomposées avec une pléthore de nouveaux mouvements géniaux. La bande son quant à elle est sublime. Les remixes sont intelligents et de vrais hommages avec variations justes et inspirées.
Les nouveaux morceaux sont dans la même veine au point de se demander si ils ne sont pas aussi des remixes de Sonic auxquels on a pas joué. c’est un vrai régal.
Les bruitages sont tous là, le jeu s’inscrit tout simplement comme ces jeux indés qui font du moderne déguisé dans du vieux. On se dit déjà qu’on a presque un jeu d’époque, sauf qu’il aurait été impossible d’avoir un tel jeu en 1994 ! Fantastique !

c’est un pur retour aux sources et c’est parfait

Dans les faits on se retrouve comme toujours face au vilain Robotnik et sa clique avec les 3 personnages emblématiques : Sonic, Tails et Knuckles.
Ces derniers ont les mêmes mouvements qu’a l’époque 16-Bit hormis le « drop-dash » (bien commode pour les contre la montre) de Sonic qui lui permet de repartir à fond après un saut.
On a donc les mêmes sensations, cette inertie de gravité douteuse certes imprécise mais agréable, et ces sensations de vitesse grisantes couplées à de réelles alternatives selon les capacités du personnage(voler,planer,grimper,nager…). Dans Sonic Generations par exemple parfois ça allait trés trés vite, mais on se laissait un peu téléguider quelque fut la connaissance du niveau.
Ici on alterne comme toujours les phases rapides et lentes mais sans ce souci de « téléguidage » étrange encore renforcé par l’attaque Homing-Dash des derniers épisodes.
En gros je me répète mais c’est un pur retour aux sources et c’est parfait.

Green Hill Zone

Le jeu se découpe en 12 zones alternants 2 stages remixes des niveaux emblématiques de l’ère Genesis et nouveaux tableaux. Les bonus stages sont mêmes de retour et avec la 3D (si on peut dire) d’époque.
Ces zones reposent sur un level design ultra solide, prenant en compte tous les personnages, avec de multiples embranchements qui vous demandent une connaissance parfaite de la structure du niveau pour sortir les meilleurs temps. Les ajouts sont nombreux et ajoute des concepts de gameplay tous réussis, et ce n’est donc pas un copier-collé mais une belle relecture bourrée d’easter eggs et de variations en hommage à d’autre opus. Tout repose sur cette justesse dans la construction du niveau et réussir à en passer un a toute vitesse en plaçant les bons sauts est vraiment gratifiant.
Notons au passage que les 60fps constants ne sont pas étrangers à ce nouveau confort de jeu, et je n’ose même pas imaginer le rendu sur la switch en mode nomade…
Les boss vous attendent au tournant en fin de zone et ceux-ci sont pour la plupart facile mais réservent pour certains de drôles de surprise au niveau de la mécanique et un challenge bienvenu. (Le combat de PuyoPuyo, allo quoi)

Cerise sur le Gâteau

L’aventure est déjà plutôt longue à boucler, et vous pouvez la parcourir à deux avec Tails, attention cependant ce n’est pas un split-Screen mais la caméra reste centrée sur Sonic et Tails suit comme il peut en filant un coup de main et en portant Sonic vers des zones en hauteur ou tabassant quelques mobs au passage, mais la plupart du temps disons-le c’est la galère. On pourrait croire que ça ferait rire un petit, mais ça les frustre plus qu’autre chose.
Il y a le mode Time Attack sur lequel c’est un plaisir de passer du temps à essayer de passer le run parfait tout en apprenant les niveaux par coeur du coup.
Vous pouvez jouer avec le personnage de votre choix et découvrir de tout nouveaux passages bien cachés et inaccessibles à ce bon vieux Sonic. Et vous essayer dans les extras au bonus stage ou a Mean Bean Machine, le puyo-puyo.
Grosse composante, le Competition Mode, là ou apparait enfin le fameux split-screen ratatiné mais pourtant génial, et où on s’affronte sur des niveaux au choix son perso favori. Le tout Lag-free 2017 oblige.

Sonic tout

En conclusion on peut dire que cet opus est un des meilleurs Sonic jamais sorti. La passion qui l’anime transcende le statut d’hommage par ses ajouts et son ingéniosité constante. Immédiatement fun, régal pour les rétines et les oreilles et le pad en mains, il n’y a aucune autre alternative que de se le procurer d’office.

Sonic Mania

Sonic Mania
86

Graphismes

9/10

    Bande son

    9/10

      Jouabilité

      9/10

        Durée de vie

        8/10

          Interet general

          9/10

            J aime

            • Retour aux sources
            • Graphismes et son au top!
            • Ecran splité

            J aime pas

            • Mode 2 joueurs inadapté
            • Les mods sont presque inutiles

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

            %d blogueurs aiment cette page :