Celui qui était emporté par la foule – HeroFestival Saison 4

Cela fait 3 années que nous nous rendons au HEROFESTIVAL de Marseille, avides que nous sommes dans le SUD d’évènements de grande envergure comme on peut en trouver un peu plus facilement à Paris et alentours. Impossible donc de bouder la moindre manifestation et d’après aller oser se plaindre  » qu’on a rien dans le sud « …
Et cette année encore plus que les précédentes, le public était bel et bien au rendez-vous !

Présentation du HeroFestival

Le HeroFestival est né en 2014, avec cette volonté de créer un salon de grande envergure, rendez-vous incontournable de l’année réunissant tous les acteurs autour du thème des héros. Cela touche donc l’ensemble des domaines de la culture qu’on qualifiera de Geek en général c’est plus simple : Mangas, BD, Comics, Anime, Cinema, Webséries, SériesTV, JeuxVideo, Cosplay, Arts Martiaux…

Quelques chiffres pour l’an dernier :
Le HeroFestival Marseille 2016, 2 jours, 41.500visiteurs, + de 80 guests, + de 120 exposants et jeunes créateurs, + de 80 associations, 250 journalistes/blogueurs/photographes accrédités, 20.000 m² d’exposition entre intérieurs et extérieurs.

Le HeroFestival se pose donc en mastodonte des rendez-vous geek du sud aux côté du Toulouse Game Show, Montpellier Anime Game Show, Japan Expo Sud ou Avignon Geek Expo. On pense aussi a Tarbes Geek Festival, Eternellement Manga, Play Azur Festival, Nice Fictions, le palais du jeu et du jouet de Toulon, le Go Play One… Enfin bref, finalement, y’a de quoi faire par chez nous !

Le Hero Festival est découpé en univers :

KRYPTON
Univers Amériques :
Héros des Comics et de la science fiction, grands mythes du cinéma et des séries, exposition de voitures de cinéma, campement US Army, combat au sabre laser Jedi …

KONOHA
Univers Asie :
Héros Mangas et personnages traditionnels de la culture asiatique. Démonstrations et initiations aux arts martiaux, shows cosplays….

BROCELIANDE
Univers Europe :
Héros de bandes dessinées et Heroïc Fantasy, village Steampunk, l’allée médiévale pour petits et grands avec démonstrations de combats médiévaux, forgerons, ferme d’époque et chevaliers en armure…

Avec aussi

LUDOPOLIS
Espace Jeux Vidéo et Nouvelles Technologies : jeux vidéo New Gen, retrogaming, E-sports,réalité virtuelle et espace dédicaces dédiés aux vidéastes, héros du web et champions du jeu vidéos…

LA GRANDE SCÈNE
Animations, Showcase, concours Cosplay…

DANSE AVEC LES STARS

Comme tout gros salon qui se respecte, c’est l’occasion de rencontrer de nombreux créateurs,dessinateurs, illustrateurs, chanteurs, acteurs, Cosplayers, Youtubers et autres Champions de E-sport… Tel Bret Easton Ellis je vous balance donc le Name-Dropping de la semaine pour vous donner une idée, vous y reconnaitrez vos propres idoles :

Les invités d’honneur pour cette année étaient:

CARICE VAN HOUTEN, alias Melisandre d’Asshai « La Sorcière Rouge » de Game Of Thrones

VANRAH, célèbre Mangaka, créatrice d’Ayakashi

Bernard Minet, auteur et interprète des génériques TV

JOUEUR DU GRENIER, guest star Web au 3 millions d’abonnés

On pouvait rencontrer et même affronter KAYANE sur Tekken7 notamment, l’équipe de la nouvelle comédie musicale ALICE – L’ILLUSION D’UN REVE, qui nous on offert un aperçu du spectacle, étaient présents de nombreux Youtubeurs comme Frigiel, Farod,Tartinex,Veerdose…

Pour le cosplay nous avons vu entre autre SAKURA FLAME et NIKITA sur la Grande scène pour une conférence aussi intéressante qu’intelligente sur le cosplay en général.

On continue avec Alexis Ducord, Michael Henbury, Nathalie Cuzner, Said Sassine, Alexis Tallone, Amandine Tagliavini, Jérome Alquié, Les Noobs, Eric Stoffel, Sebastien Philippe, Sabine Boccador, Louise Roullier, Stephen Jorge Segovia, Ludo D Rodriguez, Raphael de la Torre, Bruno Bessadi, Le commis des comics, Yann Valeani, nicolas Jean, Marco Failla…

KWIK-E-MART

Ce salon est aussi un méga-supermarché, tout simplement. Des stands sont présents par dizaine pour vous délester en bonne et due forme de quelques deniers sur ces produits culturels que nous achetons pour la plupart j’imagine, d’habitude sur Internet.

Fort de la bonne humeur du salon et un peu échaudé peut-être par le prix au mètre carré, certains prix étaient tout de même un peu abusés et parfois carrément pétés. Si certains jouaient le jeu (sans faire de pub vraiment, Anime-Store par exemple) de l’effet « promotion » de salon, j’ai vu pas mal d’augmentations et de fausses promos du genre 40€ les 3 pops avec beaucoup de modèles trouvables à -de 10€ en temps normal, des gunplas plus chers, des figurines qui ont pris 5€ pendant le trajet et ne parlons pas du RetroGaming ou de certains T-shirt… enfin bref… qu’on se le dise c’est pas non plus l’endroit pour faire des « affaires » mais plutôt une belle opportunité d’avoir tout au même endroit sur des articles qu’on est pas forcément habitués à voir en vrai.
Mais finalement c’est « toujours un peu plus cher » et c’est frustrant, c’est comme quand j’arrive dans un Vide-Grenier et qu’on me parle de « prix sur Ebay, d’argus »…c’est pas le concept normalement.
Du Lèche Vitrine super agréable, mais restez vigilants, y’a pas de raison. (Il est assez marrant que les stands avaient presque tous la même place que l’an dernier xD)

LUDOPOLIS

Super déçu de ne pas pouvoir participer à la Paris Game Week, j’étais enthousiaste de découvrir l’espace Ludopolis cette année pour apercevoir quelques nouveautés et tester un peu le VIVE ou le RIFT pour voir la différence avec le PSVR. Cet espace pris d’assaut proposait les 3 grands Univers Microsoft/Sony/Nintendo mais aucune nouveauté en vue. Forza7, PES, JUST DANCE, SPLATOON2, ARMS, CALLOFWW2… pour dénicher des choses intéressantes comme Malkyrs, il fallait être attentif et se tourner du côté des créateurs et des écoles. LDLC proposait de nous faire baver devant des configs de FOU et tester un peu la VR.

Le coin Just Dance était sympa comme d’hab mais on a pas réussi à voir DINA, (du coup la petite était un peu déçue, jte raconte ma vie là hein). Les espaces retro étaient aussi bien sympa avec profusion de bornes et de Bartop.

Orange, qui s’apprête à lancer sa chaine e-sport, avait un bel espace où on retrouvait Kayane et pas mal de nouveautés hardware et leur Trône de Fer qui a eu un succès Fou. A noter la présence de Meltdown Arena, que si j’avais 20 ans de moins j’y passerai mes week-end dans ce bar…
Et ce qui m’aura le plus attiré encore c’est le fameux stand Azur Games, et leur Rythm Games toujours étonnants, ça c’est une drôle d’équipe de passionnés aussi en tout cas, je les vois depuis très longtemps maintenant sur les Salons et c’est super kewl…

Des tournois, des animations, y’avait de quoi faire pour qui sait être patient, car c’était vraiment la cohue et là je me dis  » mais ça donne quoi alors La PGW? « .
Si vous y aller pour les jeux vidéos, n’hésitez donc pas à participer à la Nintendo League, prévoyez du tournoi en priorité car ce n’est pas là-bas que vous ferez du FreePlay tranquille ou testerez God of War en avant première.

Quand aux jeux de plateau, c’est vraiment trop anecdotique par rapport à Cannes (of course) ou au palais du jeu et du jouet…un espace à développer ou supprimer carrément.

Très joli espace Warhammer cependant, avec de belles animations peintures, et des animateurs super disponibles pour vous expliquer les règles de base et faire des démonstrations Warhammer Age of Sigmar ou 40K, parce que vu de l’extérieur on a toujours un peu peur de se lancer.

WHATELSE ?

De nombreuses animations autour du cosplay étaient prévues, des concours, défilés et showcase. On pouvait s’essayer à des Blind Test, des QA ou écouter de belles analyses sur les animes ou les jeux vidéos.

Il y a des expos un peu partout, que ce soit des véhicules légendaires ( Christine, KITT) des maquettes ou Harry Potter, les Playmobil. De nombreuses animations proposées par des associations autour des Arts Martiaux, de Star Wars, après avoir croisé un Groot géant vous tombez sur une Deloreane pour ensuite manger à côté de mecs en armure ou a moitié à poil qui se tabassent alors qu’il fait -15 et c’est une chèvre qui vient finir votre sandwich sous les yeux d’un Cheval déguisé en Licorne… c’est vraiment l’effervescence, ça foisonne dans tous les sens et on se sent comme une bulle dans une bouteille de Perrier qui a servi de Maracas.

ET POUR LES ENFANTS ?

Pour en savoir un peu plus, rendez-vous sur le blog de Maman Chou!

Alors pour notre petite, la principale attraction a été de se faire prendre en photos avec les divers cosplayeurs. Ils sont tous ravis et disponibles et jouent le jeu pour le plus grand plaisir de notre geekette qui reconnaissait pas mal de personnage du haut de ses 5 ans. Sorti de là, il y a tellement de monde et officiellement hormis un château gonflable tellement peu à faire pour eux, que je vous déconseille un peu de trainer un enfant si jeune là-bas. Il me semble que l’an dernier il y avait un espace entier pour eux « Le monde des ptis héros », disparu ?
Même si elle va passer un bon moment vu l’ambiance générale, ça ne va pas trop durer au bout de 3h c’est l’overdose.

INFO TARIF :

TARIFS EN LIGNE / SUR PLACE

billet enfants harry potter
(7 – 12 ans) 9 € 10 €

billet homer
(13 ans et +) 14 € 15 €

billet pierrafeu
(2 majeurs, 3 mineurs) 38 € 42 €

billet moultipass
(2 jours) 24 € 25 €

pass adamantium
(Uniquement en ligne) 60 €
Accès sur les 2 jours / Accueil et préparation du séjour personnalisés / Accès coupe file à partir de 9h / vestiaire gratuit / sac cadeaux/ Entrées et sorties illimitées.
Pass limité à 200 billets

Entrée gratuite pour les Pikachu (moins de 7 ans)
ça aurait du nous mettre la puce à l’oreille…

Sortie définitive / Tous les billets samedi incluent la nocturne

On ne peut donc que saluer l’organisation, les parkings étaient fléchés et surveillés par des agents, accueil presse, vestiaires, espaces pour se changer pour les cosplayeurs, possibilités d’interview, belle communication c’est vraiment un énorme effort fourni par l’organisation surtout face à l’ampleur grandissante du phénomène. Vous allez évoluer dans une ambiance super festive et où personne ne fait la gueule.
Donc si vous n’aimez pas les grosses foules, les cosplayers, les free-hugers, la culture japonaise, faire la queue pour des animations et flâner des heures à tourner en rond, épargnez-vous le déplacement et ne devenez pas cette personne qui fait la gueule (c’est pas une critique, mais vu comme c’est à Bloc faut savoir où on mets les pieds). Si votre enfant est trop jeune, réfléchissez-bien à faire une session plus courte. Pour les autres foncez y’a des choses à voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :